[ Stream & Album Review ] STAL – young Hearts

Publié le 24/10/2015 | Par Sébastien |

Derrière les 4 lettres de STAL se cache le multi-instrumentaliste français Pierre-Marie Maulini. Depuis son premier groupe, ‘A Red Season Shade’, monté avec son frère jusqu’à ce premier album, ce sudiste a parcouru bien du chemin. Notamment une expérience au sein du groupe d’Anthony Gonzalez, M83, pour la tournée américaine de leur très bon album ‘Saturdays = Youth’. L’occasion pour lui de partager également la scène d’artistes tels que Kings Of Leon ou Midnight Juggernauts. C’est de cette période de sa vie que lui est venue l’envie de s’engager à nouveau dans la production musicale et de donner naissance au projet STAL dont ‘Young Hearts’ est le fruit.
La première chose qui nous marque lorsqu’on écoute cet opus est l’influence, et ce n’est pas un hasard, qui s’en dégage : on a cette étrange et bonne (il faut l’avouer) sensation de retrouver du M83 période ‘Before The Dawn Heals Us’. Vous savez cette époque où le groupe distillait un savant mélange musical entre énergie rock, electronica et ambient. Et ce sont exactement ces 3 éléments que nous livre les 11 pistes qui composent ce premier album. De l’énergie, de l’épique même. Avec STAL, Pierre-Marie Maulini accompagné de Renaud Rodier et Hugo Rattoray réussissent le tour de force de reprendre la plupart de ces codes musicaux et de les amener dans leur univers.
Si vous êtes (ou étiez) fans des productions de M83, n’attendez plus et plongez sans hésiter dans ce « Young Hearts ». Quant aux autres, on ne saurait vous conseiller d’y jeter une oreille curieuse.

Les titres qui nous ont marqué : « Gone », « Young Hearts », « Burning Desire », « Down To The End ».
« Young Hearts » est sorti le 23 octobre sur Arista.

à propos de l'auteur de cet article

Totalement geek de musique (ou juste geek tout court en fait), l’univers musical de Seb oscille entre indie, electronica et pop. Tout un programme.

#MusicGeek #WebAware #PastPresentFuture

Pas de commentaires, merci.