NHAR, du régional à l’international.

Publié le 21/11/2014 | Par Pierre |

Quelle énorme claque la première fois que j’ai découvert NHAR en live act dans le début des années 2000.

Un artiste régional ultra talentueux promis très certainement à une carrière internationale.

Comme une sorte de révélation, ce jeune homme était là devant moi, agitant ses doigts sur ses machines, développant un son électro-dark-house, toujours très groovy soutenu par ses propres vocaux sur certains morceaux.

Une empreinte qu’on reconnaîtrait parmis 1000 autres.

Sa puissance rythmique il la tire des années d’ado pendant lesquelles il était batteur, pour le reste je qualifierais son univers d’entêtant, des sons toujours bien placés, un lead mental et surtout un gros point fort sur les fameux pads qui sont pour les non-initiés des nappes en arrière plan un peu trancey dégageant une ambiance si particulière.

Traversant les frontières Nîmoise, voguant tel un aventurier de Beyrouth à Berlin en passant par Moscou avec pour fief principal l’Allemagne, écumant de prestigieux labels tel que Kompakt ou Boxer, NHAR vient de sortir un énième EP qui saura une fois de plus séduire les amateurs du genre avec un remix inédit signé Fairmont aka Jake Fairley.

Je vous invite à découvrir son live et actu sur le web pour vous faire une idée via facebook ou soundcloud, d’autres morceaux dont on ne peut pas trop parler pour le moment sont également dans les tuyaux et je peux vous assurer pour les avoir écoutés que vous allez A-D-O-R-E-R !

à propos de l'auteur de cet article

Pas de commentaires, merci.