[ Interview ] Night Works

Publié le 22/07/2012 | Par Sébastien |

Si vous nous suivez depuis le début, vous avez pu voir quelques posts à propos du fameux (et mystérieux) Night Works. C’est en février dernier que débarquait sur le net et sur certaines ondes (big up Radio Nova) le morceau ‘I Tried so hard‘. Fort bien accueilli, ce titre avec son clip génial (dont le concept n’est pas aussi simple qu’il n’y parait) a marqué les esprits et surtout éveillé un intérêt certain pour cet artiste. Derrière Night Works, on retrouve Gabriel Stebbing qui n’est pas un nouvel arrivant sur la scène musicale. En effet, il a fait partie dès les débuts du groupe Metronomy qu’il a par la suite quitté en 2009 pour mener d’autres aventures (plus particulièrement son groupe Your Twenties).
C’est donc avec Night Works que l’on retrouve Gabriel, et celui-ci a accepté de répondre à toutes nos interrogations sur ce nouveau projet. Go!

—————————————————

Sébastien :  Salut Gabriel, cela fait maintenant quelques mois que nous suivons ton projet Night Works et que nous l’apprécions, et nous souhaitons bien sur en savoir un peu plus sur celui-ci.  Car c’est vrai, peu d’infos sur le web, un profil Facebook et un tumblr y sont dédiés, cela fait pas beaucoup à se mettre sous la dent.
Pourquoi ce pseudonyme ‘Night Works’ ?

Gabriel Stebbing :  En anglais, il y a plusieurs sens : on peut y voir le sens de ‘travailler la nuit’ (qui est mon moment préféré), ou le fait que pendant la nuit tout continue de tourner (comme en journée).

Seb : Et à propos de tes inspirations musicales?
Gabriel Stebbing : Il y a 2-3 périodes ou lieux que j’ai à l’esprit lorsque je compose et enregistre: Los Angeles dans les 70’s, la Grande-Bretagne dans les 80’s (plus précisément des groupes comme Prefab Sprout et Scritti Politti) et Ibiza vers la fin des 80’s (l’arrivé de l’acid house en Europe).

Seb : Nous t’avons découvert avec 2 titres, ‘I tried so hard’ et plus récemment ‘The Eveningtime’, que nous prépares-tu pour les mois à venir? De nouveaux titres, collaboration ou même un album?
Gabriel Stebbing : D’autres titres sont prévus. Tout est prêt pour être sorti, c’est juste une question de temps, cela sera diffusé au compte-goutte, lentement. Il y aussi un morceau que j’ai spécialement crée pour la France, mais je le garde secret pour l’instant. Vous allez devoir attendre!

Seb : Les clips de tes 2 premiers morceaux sont signés Daniel Brereton, qui est aussi derrière les clips d’artistes tels que Django Django, Connan Mockasin ou Kindness. Comment en êtes-vous arrivés à travailler ensemble?
Gabriel Stebbing : J’ai rencontré Daniel quand nous avons travaillé ensemble sur des clips pour l’album ‘Nights Out’ de Metronomy, et nous sommes restés en contact. Il a vraiment un sens artistique et nous avons développé ensemble la totalité du parcours narratif du projet. Il en fait la totalité des vidéos.

Seb : Tu as l’air d’avoir un rapport un peu spécial avec la France…que ce soit sur ton Tumblr ou sur ton profil Facebook tu y fais souvent référence, peux-tu nous en dire +?
Gabriel Stebbing : J’ai passé beaucoup plus de temps en France que dans aucun autre pays, à part l’Angleterre bien sur. J’ai de la famille et des amis qui ont vécu ou vivent encore là-bas. J’ai dû certainement passer plus de temps à Paris qu’à Glasgow ou Manchester. Je pense que les français ont une sensibilité spéciale vis à vis de la musique, et de manière générale, une sensibilité culturelle assez unique. J’aime le Tour de France aussi. Je souhaiterai juste savoir parler français!

Seb : On retrouve Joseph Mount de Metronomy à la production de The Eveningtime, quels rapports entretiens-tu avec lui?
Gabriel Stebbing : Il est l’un de mes plus vieil ami et collaborateur. Que pourrais-je dire de plus ?

Seb : Si tu devais partager un titre qui te tient à coeur, vieux ou récent, de n’importe quel style musical, ce serait lequel?
Gabriel Stebbing : Alors voici un classique anglais de guitare en picking. Martin Carthy, guitariste anglais de légende que j’ai eu le privilège de voir en concert dans un très petite salle, montre dans cette vidéo comment jouer ‘The Siege of Delhi’. Donc vous allez aussi apprendre quelque chose avec cette vidéo.

Seb : Pour terminer, nous te laissons LE mot de la fin.
Gabriel Stebbing : Wiggo ! (ndlr: c’est le surnom de Bradley Wiggins, vainqueur du Tour de France 2012.)

—————————————————

On termine cette interview, par le dernier titre de Night Works.
The Eveningtime’. Vidéo par Daniel Brereton.

[EDIT] Pour le plaisir des oreilles, le Night Shift Volume 2 de Night Works, mixtape d’une trentaine de minutes sortie quelques jours après la mise en ligne de l’interview… Bonne écoute!

______________________________________________

FacebookWebsiteYoutube

à propos de l'auteur de cet article

Totalement geek de musique (ou juste geek tout court en fait), l'univers musical de Seb oscille entre indie, electronica et pop. Tout un programme. #MusicGeek #WebAware #PastPresentFuture

2 Responses to [ Interview ] Night Works

  1. Pingback: [ Clip ] Night Works – Modern European « Le Sound Drive-in

  2. Pingback: Night Works – Long Forgotten Boy « Le Sound Drive-in

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *