[ Interview ] Mr Troy & Euphoria

Publié le 12/04/2012 | Par Mike |

Mr Troy, jeune producteur français de 17 ans, féru de Hip-Hop, s’est lancé à 100% dans le beatmakin’. Fort de son jeune age, il se qualifie de travailleur assidu et avec un soupçon d’humilité il nous lâche un « Je suis encore un amateur » qui à l’écoute de ses prods n’a que très peu de valeur, à notre goût !!!!

On vous laisse avec les quelques questions que nous avons pu lui poser et sa dernière production Euphoria :

Euphoria :

http://soundcloud.com/mr-troy/euphoria-old-beat

  • Mike : Quels sont tes futurs projets, as-tu des collaborations en cours ? Des noms ?

Mr Troy : J’ai quatres projets pour 2012, j’en dis pas plus pour l’instant, mais y’aura beaucoup de MC’s americains, peut etre des MC francais si j’arrive a m’arranger.

  • Mike : Le beat, le beat, le beat, on est d’accord, mais comment as-tu acquis cette maturité par rapport à ton age ?

Mr Troy : Je ne sais pas vraiment si j’ai de la maturité par rapport à mon age, je dirais que ca fait assez longtemps que j’écoute du son H24 donc ça joue un peu. Pour faire mes beats, j’utilise des samples qui sortent d’un peu partout je découpe ca, puis je mets tout en ordre sur MPC ou en MAO directement.

  • Mike : Pour toi, quel est l’artiste pour lequel tu éprouves le plus de respect ?

Mr Troy : Impossible de n’en citer qu’un seul. Dans ma petite liste non exhaustive, je citerais : Dilla, Guru, Madlib, John Coltrane, Nujabes, Insight, Blu, Rocé, Gil Scott Heron, Ahmad Jamal, Mos Def, Roy Ayers… et tellement d’autres encore .

  • Mike : Mr Troy, si tu devais choisir un son, rien qu’un seul que tu devrais écouter en boucle, jour et nuit, tu choisirais lequel ?

Mr Troy : Un son que j’écoute jour et nuit? Question beaucoup trop dure !

Et pour finir, veuillez écouter Soul Surgery et suivre Mr Troy sur vos réseaux sociaux préférés, une pure merveille !

Soul Surgery :

FacebookBandcampSoundcloud

à propos de l'auteur de cet article

Une passion devenue un état d’esprit, ce n’est pas ses envies qui guident ses choix musicaux mais bien ses humeurs. De Barry White à How To Dress Well, c’est bien la diversité qui rythme ses heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *