[ Concert ] BANKS @ La Boule Noire

Publié le 13/11/2013 | Par Mé Lo |

Quand BANKS nous avoue que son EP est le fruit d’années vécues dans un manque total de confiance en elle, on a du mal à y croire. Devant nous se tient une vixen à la beauté déroutante.

Pour son premier concert Parisien, la californienne (qui n’a rien de très California) entre timidement sur la scène de la Boule Noire accompagnée de ses deux musiciens. Sa tenue laisse apparaître le savant mélange sexy / hipster qui la caractérise. Côte est et côte ouest se mêlent dans le personnage de BANKS. Certains la pensent Anglaise, d’autres Suédoise; la belle vient bel et bien de Los Angeles – berceau de la star attitude et de l’edgy travaillé.

Dis comme çà on peut s’attendre au pire, mais la raison pour laquelle la plupart des auditeurs restent troublés par sa provenance géographique, est la texture de son son: De belles collaborations ( Production de SOHN sur Waiting Games; première partie de la tournée US de The Weeknd) et des instrus qui vous transportent entre electro et R’nB.

La belle entre en scène et d’une voix hésitante elle entame ‘This is what it feels like’. La prestation est un demi playback, pas gênant vu la complexité de la transposition au live.

Petit à petit, elle se met à l’aise et sa voix se pose avec plus d’assurance. Elle enchaîne la quasi totalité de son EP, joue quelques notes au piano, on redécouvre les titres avec une petite saveur acoustique.

Malgré ce petit corps, sa présence  sur scène est hypnotisante et les garçons de la salle sont conquis.

BANKS est une bouffée d’air frais, et un peu dark, dans ce milieu cheesy et surjoué que peut être le R’n’B. On comprend très bien l’association avec XO et on lui souhaite la même montée en puissance.

On vous laisse avec quelques vidéos et photos (à la qualité douteuse).
 

 

 

Pour suivre BANKS…

FacebookWebsite

à propos de l'auteur de cet article

La touche féminine du drive-in. Avide de nouveautés, sa sensibilité est principalement hip-hop, mais pas de discrimination ; elle écoute de tout et retient ce qui l’inspire. La musique coule dans ses veines.

Pas de commentaires, merci.